fbpx

Les 3 Quatuors à cordes de Johannes Brahms

Les trois quatuors de Brahms représentent la quintessence de l’écriture pour quatuor à cordes au 19ème siècle : quatre voix égalitaires qui dialoguent sans cesse, créant un merveilleux tissu sonore duquel se déploient de somptueux thèmes, créant ainsi un univers quasi symphonique. L’auditeur est alors plongé dans ce bain sonore typiquement brahmsien où rythmes dansants aux influences slaves, mélodies infinies, chorals cuivrés et trésors harmoniques sont légion, toujours au service d’une puissance expressive sans pareille.

Du point de vue compositionnel, les deux premiers quatuors (Op. 51 No.1 en Do mineur et No.2 en La mineur) ont beaucoup en commun, au-delà de leur numéro d’opus, notamment des thèmes évoquant des contrées slaves mais aussi un certain sens de l’épique. Ceci s’exprime en effet dans le premier quatuor par une force dramatique et un héroïsme exacerbé et dans le second, par l’expression ultime du sentiment amoureux et de la solitude contre les éléments, sentiments si chers au romantisme allemand de la fin du 19ème siècle.

Le troisième Quatuor Op. 67 en Sib Majeur fait quant à lui figure de retour aux sources, avec des accents presque mozartiens et des sonorités enlevées et joyeuses, évoquant tantôt la nature, tantôt des voix de l’au-delà.

Les trois quatuors ont en commun de sublimes mouvements lents où Brahms fait montre d’un don inégalé pour étirer des phrases musicales regorgeant de sensualité. L’on voyage à travers le sublime, l’amour, la tendresse mais aussi le doute, le désespoir, la colère, la lutte contre la nature. Les divers mouvements sont de véritables mondes en eux-mêmes, par leur richesse expressive et narrative, représentant parfaitement ce qu’est l’idéal brahmsien.

Nous vous souhaitons un merveilleux voyage en compagnie de Johannes dans ce monde si riche et foisonnant que sont ses 3 quatuors à cordes !

Le Quatuor Agate

 

Vente de billets en ligne