05476(c)Jean-Baptiste Millot

Biographie

Né en 1974, Jérôme Ducros étudie le piano avec Françoise Thinat au Conservatoire d’Orléans, puis avec Gérard Frémy et Cyril Huvé au CNSM de Paris, où il obtient un premier prix de piano à l’unanimité avec félicitations du jury en 1993. Il poursuit ses études en troisième Cycle et rencontre Léon Fleisher, Gyorgy Sebök, Davitt Moroney, Christian Zacharias… Il étudie parallèlement l’écriture avec Alain Bernaud.
En 1994 a lieu à la Scala de Milan le Premier concours International de Piano Umberto Micheli, organisé par Maurizio Pollini qui siège au jury présidé par Luciano Berio. Jérôme Ducros y obtient le Deuxième Prix, ainsi que le Prix spécial pour la meilleure interprétation de la pièce imposée (Incises, de Pierre Boulez, créée lors de l’épreuve finale).

Depuis lors, les concerts se succèdent : au Festival de Montpellier, à l’Orangerie de Sceaux, à la
Roque d’Anthéron, au Théâtre du Châtelet, Théâtre des Champs-Élysées, Salle Pleyel, Radio-France où il fait de nombreuses apparitions, au xaThéâtre du Capitole, au Concertgebouw d’Amsterdam, à la Folle Journée de Nantes, ainsi qu’à Londres, Genève, Rome, Berlin, New York, Tokyo… On a pu l’entendre en soliste aux côtés d’Orchestres tels que la Philharmonie de Chambre de Paris, l’Orchestre National de Lyon, l’Orchestre de Chambre de Lausanne, l’Orchestre National de Lille, l’Ensemble Orchestral de Paris, l’Orchestre Français des Jeunes ou le Rotterdam Philharmonic Orchestra, avec des chefs tels qu’Alain Altinoglu, Paul Meyer, James Judd, Emmanuel Krivine, Marc Minkowski, Christopher Hogwood…
Très attaché à la musique de chambre, il joue notamment aux côtés d’Augustin Dumay, Michel
Portal, Michel Dalberto, Nicholas Angelich, Antoine Tamestit, Paul Meyer, Gérard Caussé, Tabea
Zimmermann, Gautier Capuçon, Jean-Guihen Queyras, Henri Demarquette, Renaud Capuçon,
Clemens Hagen, les quatuors Ébène, Modigliani, ou Jérôme Pernoo avec qui il forme un duo depuis 1995. En 2007, il joue en duo aux Victoires de la Musique avec Maxim Vengerov.

Il s’est produit avec la soprano Dawn Upshaw à Londres, New York, Salzbourg et au Théâtre des
Champs-Élysées où leur concert est enregistré par Erato. Dans ce domaine, il a également
accompagné Diana Damrau, Angelika Kirchschlager, Ian Bostridge, Mojca Erdmann, Laurent
Naouri, Stéphanie D’Oustrac, Nora Gubisch… Depuis 2007, il noue une collaboration privilégiée
avec Philippe Jaroussky. Ils donnent chaque année de nombreux concerts de mélodies françaises
dans les plus prestigieuses salles du monde (Théâtre du Châtelet, Carnegie Hall, Philharmonie de
Berlin, Mozarteum de Salzbourg, Concertgebouw, Monnaie de Bruxelles, Opéra de Tokyo…).
Parmi les oeuvres qu’il a souvent données en récital, la transcription pour deux mains de la Fantaisie pour piano à quatre mains de Schubert a reçu un accueil enthousiaste du public et de la critique. Elle figure sur un disque consacré aux Fantaisies de Schubert (Ligia Digital) qui a obtenu le Diapason d’Or de l’Année 2001. La partition de cette transcription est éditée chez Billaudot.
Parallèlement à sa carrière de pianiste, Jérôme Ducros compose depuis ses plus jeunes années, mais n’a rendu publique cette facette de son activité qu’en 2006, à la parution de son Trio pour deux violoncelles et piano (Billaudot, coll. Gautier Capuçon). Depuis, ses oeuvres ont été jouées à de nombreuses reprises, notamment par Sergey Malov, Sarah Nemtanu, Deborah Nemtanu, Alina
Ibragimova, Gérard Caussé, Adrien Boisseau, Jérôme Pernoo, Hélène Dautry, Henri Demarquette,
Gautier Capuçon, Georgi Anichenko, Raphaël Sévère, Nora Gubisch, Laurent Naouri, Anastasya
Terenkova…

Sa discographie comprend entre autres les Fantaisies de Schubert pour piano seul (Ligia Digital),
des oeuvres de Schubert pour piano et violon avec Renaud Capuçon (Virgin Classics), Capriccio
avec Renaud Capuçon (Virgin Classics), des oeuvres de Beethoven pour violoncelle et piano avec
Jérôme Pernoo (Ligia Digital), des mélodies Françaises avec Philippe Jaroussky (Virgin Classics),
l’oeuvre pour piano et orchestre de Fauré avec l’Orchestre de Bretagne et Moshe Atzmon (Timpani Records), des Contes de Debussy et Poulenc avec Renaud Capuçon et Laurence Ferrari (Virgin Classics), la musique de chambre de Guillaume Connesson (Collection Pierre Bergé). À paraître : Strauss et Korngold, sonates pour violon et piano avec Renaud Capuçon (Virgin Classics), Brahms et Piazzolla, œuvres pour violoncelle et piano avec Jérôme Pernoo.