Une histoire d’artiste

Alfred Cortot (1877-1962), l’un des plus grands pianistes de la première partie du XXème siècle, était également un pédagogue d’exception. En témoigne la création de l’École Normale de Musique de Paris, en 1919. Dès son ouverture, cette institution a eu pour vocation de former des concertistes et des enseignants grâce à un dispositif pédagogique complet.

 

La petite soeur du Theatre des Champs Elysees

Souhaitant mettre à la disposition des élèves un lieu où se produire en public, Alfred Cortot a sollicité l’architecte Auguste Perret, qui venait de bâtir le Théâtre des Champs-Elysées, pour construire, en 1929, la salle des concerts de l’Ecole Normale de Musique de Paris, devenue par la suite la Salle Cortot.

 

Une acoustique unique en Europe

La Salle Cortot, salle de concert de 400 places, est un projet typique de l’esthétique Art Déco. Elle se distingue par sa modernité et son acoustique exceptionnelle. De forme rectangulaire très étroite, la salle Cortot reprend le principe de l’amphithéâtre grec avec la scène située sur un grand côté et ses gradins en demi-cercle. Sa structure, en béton armé brut recouvert de bronze doré et ses murs plaqués de bois d’okoumé, confère à ce lieu un modernisme à la fois austère et raffiné, une ambiance rappelant celle d’un instrument dans lequel on pénètre. La sobriété de l’extérieur fait ainsi place à un écrin musical inégalé.

Le temple de la musique de chambre

Accueillant en résidence depuis 2015 le Centre de musique de chambre de Paris, elle redevient un lieu incontournable de la musique de chambre à Paris, unique en son genre, tant pour la musique que l’on y produit que l’ensemble architectural qu’elle constitue.

Depuis 1987, elle est classée Monument Historique.

 

Plus d’information : sallecortot.com